Categories Mangez mieux

5 raisons d’adopter la caméline

Si on vous disait qu’il était possible de consommer une huile végétale 100% québécoise, tolérante à la chaleur et riche en acides gras oméga-3 ainsi qu’en antioxydants, vous nous croiriez?

Même si cela semble utopique, il existe bel et bien un tel produit disponible sur nos tablettes : l’huile de caméline. En avez-vous déjà entendu parler?

La caméline, une plante ancestrale

La caméline, qui produit de mignonnes fleurs jaunes, fait partie de la famille du chou! Oui, oui… Un crucifère! Redécouverte récemment, cette plante produit un grain ancien qui était largement utilisé il y plus de 3000 ans, autant pour son huile végétale que pour nourrir les animaux.

Photo: Oliméga

Aujourd’hui, on peut profiter des ses propriétés nutritives impressionnantes (en huile végétale ou en graines brutes) et de son goût riche et unique, tout en encourageant une entreprise familial 100 % québécoise, Oliméga et sa marque Signé Caméline.

“ Quand j’ai découvert la caméline, je me suis demandé comment ça se faisait que cette plante contienne 35 % d’omégas-3 et qu’elle ne soit pas connue? “, révèle Chantal Van Winden, présidente d’Oliméga, une entreprise productrice et transformatrice de caméline.

Ancienne professionnelle de la santé, Mme Van Winden, cherchait un produit pour améliorer sa santé et celle de son conjoint. “ J’avais la santé à coeur. C’était un beau défi pour moi “, confie-t-elle. Elle choisit de laisser sa pratique de physiothérapie au début de la quarantaine, pour se joindre à son mari agriculteur pour cultiver la caméline sur leurs terres et ainsi fonder Signé Caméline.

Ça aura pris plus de 5 ans avant que les deux agriculteurs québécois lancent leur première huile de caméline sur le marché. “ On a testé plusieurs variétés avant de trouver la bonne. On cherchait une huile douce au goût. Les premières que l’on a produites étaient vraiment mauvaises ! “, lance-t-elle en riant.

Mais pourquoi cette plante est-elle aussi intéressante? Voici 5 raisons d’adopter la caméline.

Versatile, unique et pratique

L’huile de caméline se distingue par son goût unique de noix et d’asperge et par son parfum herbacé. “ Que c’est bon! “ confie la femme d’affaires.

Elle est parfaite pour tous les usages en cuisine. “ Ma façon préférée de l’utiliser c’est d’en faire des légumes grillés, ou encore pour faire des frites “, dévoile Mme Van Winden en ajoutant qu’un chef trifluvien l’avait justement contacté cette semaine pour lui confirmer que les asperges du Québec grillées à l’huile de caméline étaient tout simplement délicieuses.

L’huile de caméline remplace à merveille les huiles végétales communes. Pressée à froid et délicatement filtrée, elle est idéale pour les vinaigrettes. Son point de fumée s’élève à 475˚F, ce qui en fait un choix de première ronde pour la cuisson et la friture. “ Notre huile n’est pas raffinée”, de préciser l’entrepreneure.

Signé Caméline offre aussi les graines de la plante à l’état “presque sauvage”. On les utilise un peu comme les graines de chia. On peut en saupoudrer dans les soupes, les salades et sur les légumes.

Puisqu’elles gonflent au contact de l’eau, on peut même en faire un pouding. “ Avec de la poudre de cacao, c’est vraiment bon! Mais ce que j’aime le plus c’est de les torréfier!”. Elles ajoutent de la saveur, de la texture et de la couleur aux plats. Il est aussi possible de les faire germer. De la verdure, on n’en a jamais assez, non?!

Photo: Oliméga

De la bombe nutritive

La caméline contient 35 % d’omégas-3. C’est une véritable star de la nutrition saine. D’autant plus que son taux d’omégas-6 est de 18 %, ce qui représente un ratio de 2:1. Puisque les omégas-6 se retrouvent déjà en abondance dans notre alimentation, il s’agit d’une “excellente façon de pallier cette carence en omégas-3 “, peut-on lire sur le site web d’Oliméga.

 

Les omégas-3 sont reconnus pour leurs propriétés anti-inflammatoires, antiarythmiques et antihypertensives. Ils ont aussi des bienfaits sur le système cardiovasculaire, le cerveau, la rétine, l’immunité et le système reproducteur.

Le type d’oméga-3 présent dans les sources végétales, l’acide alpha-linolénique (ALA) est utilisé pour former la structure des membranes cellulaires et fournir de l’énergie. L’ALA est aussi converti, en petites doses, en DHA et EPA, deux acides gras à longues chaînes, que l’on retrouve habituellement dans les poissons et dont les bénéfices pour la santé ne font plus de doutes. La présence d’oméga-6 réduit l’efficacité de cette conversion, une raison de plus pour adopter l’huile de caméline qui en contient peu.

Côté nutritionnel, les graines de caméline sont particulièrement intéressantes en plus d’être goûteuses. Elles sont riches en omégas-3, contiennent 4 g de protéines et 4 g de fibres par portion de 15 g (1 cuillère à soupe), en plus d’offrir 100 mg de potassium.

Les antioxydants s’invitent à la fête

L’huile de caméline contient de nombreux antioxydants dont les tocophérols, reconnus pour leur propriétés protectrices des cellules et leurs effets anti-carcinogènes. L’huile de caméline contient plus d’antioxydants que la plupart des autres huiles végétales comme l’huile de canola, l’huile de tournesol et l’huile de lin.

La présence massive de ses antioxydants, dont la vitamine E, lui confère une grande stabilité. Ce qui explique son point de fumée élevé et sa durée de vie de plus de 30 mois à température ambiante!!!

Dans les cosmétiques?

Mme Van Winden s’intéresse surtout à l’aspect alimentaire de l’huile de caméline mais rapporte que plusieurs de ses clients lui parlent de ses propriétés bienfaitrices pour la peau. Grâce à sa composition riche en omégas-3 et en antioxydants, l’huile de caméline est émolliente, anti-ride, cicatrisante, nourrissante et anti-inflammatoire. Elle peut être combinée à des huiles essentielles pour fabriquer des cosmétiques maison comme une huile nettoyante, un sérum, une huile à massage ou encore des baumes réparateurs. Puisqu’elle est pénétrante, l’huile de caméline ne laisse pas de film gras sur la peau.

Acheter québécois, l’affaire de tous

Avec la pandémie qui sévit, il n’a jamais été aussi important de soutenir les entreprises d’ici. Choisir des produits locaux, c’est un geste à la fois économique et écologique. Tout le monde en ressort gagnant.

En plus d’être 100 % québécois, les produits Signé Caméline d’Oliméga sont issus d’une culture écoresponsable sans OGM. On les retrouve sur les tablettes de la plupart des épiceries ou directement sur la boutique en ligne au www.olimega.com.

Raymond Durivage et Chantal Van Winden. Photo: Oliméga.

Sources telles que consultées le 28 mai 2020.

www.olimega.com

https://observatoireprevention.org/category/alimentation/gras/omega-3/

https://www.passeportsante.net/huiles-vegetales-g152/Fiche.aspx?doc=huile-cameline

https://ods.od.nih.gov/factsheets/Omega3FattyAcids-HealthProfessional/

https://www.jydionne.com/distinguer-les-omegas-3//

https://en.wikipedia.org/wiki/Template:Smoke_point_of_cooking_oils

Albert et coll. Dietary α-Linolenic Acid Intake and Risk of Sudden Cardiac Death and Coronary Heart Disease, November 22, 2005, Vol 112, Issue 21

Categories Mangez mieux

Huile de noix de coco : bonne ou mauvaise ?

Gras monoinsaturés, polyinsaturé, saturés… Avec la vague d’information (et de désinformation) qui a cours depuis les 20 dernières années, pas étonnant que seul le mot gras vous donne de l’urticaire. Surtout quand vient le temps de choisir une huile. Si vous lisez les Secrets de santé optimale régulièrement, vous savez qu’un bon apport en gras est aussi essentiel que la consommation quotidienne de légumes et de protéines. Il en va de votre santé cardiovasculaire, du bon fonctionnement de votre système nerveux et de votre équilibre hormonal.

Il vous faut maintenant choisir vos sources de « bons » gras (avocat, poisson, noix, huile d’olive, de lin, de chanvre). En voici une autre dont vous avez sûrement entendu parler, en bien ou en mal : l’huile de noix de coco. Levons le voile sur ses mystérieuses vertus.

À vos fourneaux

Comme l’huile de noix de coco est majoritairement composée d’acides gras saturés, elle reste stable (donc saine) lorsqu’elle est chauffée. Ce n’est pas le cas des huiles monoinsaturées qui, une fois chauffées, produisent des radicaux libres et une fumée toxique. (Note : L’huile d’olive extra-vierge est excellente pour la santé à température pièce, mais n’est pas faite pour la cuisson.)

Un aseptisant naturel

La moitié du contenu lipidique de l’huile de noix de coco est un acide gras rarement retrouvé dans d’autres aliments : l’acide laurique. Il s’agit d’un puissant antiviral aussi capable de détruire les bactéries à Gram négatif. La noix de coco serait l’aliment contenant le plus d’acide laurique sur Terre! Pas surprenant que certains l’utilisent comme rince-bouche pour combattre la mauvaise haleine (laissez-en fondre une cuillerée dans la bouche, gargarisez quelques minutes, puis recrachez).

Une huile santé faite d’acides gras saturés?

Pendant de nombreuses années, les spécialistes de la santé ont dénoncé la consommation de gras saturés puisqu’elle était accusée d’avoir un lien avec les maladies cardiovasculaires et l’obésité. Heureusement, la science évolue et de plus en plus d’indices semblent démontrer que les véritables coupables seraient les gras insaturés transformés artificiellement en gras saturés par un procédé d’hydrogénation (comme c’est le cas pour l’huile végétale hydrogénée)1,2,3. Malheureusement, la différence entre les gras « saturés artificiellement » et ceux saturés à l’état naturel est encore méconnue de la plupart des gens.

Notez toutefois que l’opinion des spécialistes est encore mitigée sur la consommation des gras saturés, vu les guides de pratique nutritionnelle qui perdurent. Ne soyez donc pas étonné de trouver en ligne des sources condamnant l’huile de noix de coco et d’autres en faisant les louanges. Vous serez d’accord que la modération et la variation, même pour les bonnes choses, ont bien meilleur goût.

Laissez de côté vos produits de beauté coûteux

En plus de ses bénéfices internes, l’huile de noix de coco de qualité peut aussi être un produit hydratant pour la peau très abordable. Vous n’avez qu’à l’appliquer directement sur votre peau et même vos cheveux après l’avoir fait fondre dans vos mains. Elle peut aussi être utilisée comme exfoliant pour éliminer la couche superficielle de cellules mortes. Mélangez à part égale de l’huile de noix de coco et du sucre de canne. Certains s’en font même un baume pour les lèvres, un masque hydratant pour les cheveux, un démaquillant et un savon hydratant pour le visage.

Du gros bon sens!

Soyez vigilants lors de son achat puisque certains grades de qualité sont à respecter : première pression, vierge, sans pesticides ni OGM et non raffinée (évitez celles qui sont vendues désodorisées). Encore une fois, comme c’est une huile stable, vous pourrez la conserver jusqu’à deux ans à température pièce. Elle ne rancira pas non plus à la lumière comme d’autres huiles.

Vous l’avez compris, l’huile de noix de coco a de nombreux bénéfices. Il ne faut par contre pas se leurrer quant aux campagnes marketing qui en font une huile aux mille vertus. Ce n’est pas parce que les peuples des îles du Pacifique Sud consomment la noix de coco depuis des siècles que le seul fait d’en manger vous donnera le même bilan de santé! Quand il s’agit de prendre soin de sa santé, il faut regarder le style de vie dans son ensemble.

 

  1. Mente et al. A systematic review of the evidence supporting a causal link between dietary factors and coronary heart disease. Arch Intern Med. 2009 (avril) 13;169(7):659-69.
  2. Chowdhury et al. Association of Dietary, Circulating, and Supplement Fatty Acids With Coronary Risk: A Systematic Review and Meta-analysis. Ann Intern Med. 2014; 160(6):398-406.
  3. Mozaffarian et al. Health effects of trans-fatty acids: experimental and observational evidence. Eur J Clin Nutr. 2009 May; 63 Suppl. 2:S5-21

 

 

 

Evaluations Google
5.0
js_loader