Categories Fonctionnez mieux

Gestion du temps : et si c’était plus simple qu’on ne le croit?

“La vie va trop vite”. “Je suis fatigué et j’ai eu une grosse semaine au travail, je n’ai pas eu le temps de le faire”. “Avec la routine des enfants, je n’ai pas le temps d’aller marcher”, “Il faudrait que je prenne le temps”.

Avez-vous remarqué ce que ces phrases ont en commun? Le manque de temps bien sûr, mais aussi le fait de remettre la responsabilité de ce manque sur l’environnement que nous nous sommes créé. Si il y a une certitude, c’est que le temps disponible ne varie pas d’une personne à une autre et qu’il nous appartient d’en faire ce que nous souhaitons, et ce, en fonction de l’importance que nous y accordons. Cet article vous aidera à mettre vos priorités en place afin de faire un pied de nez au “supposé” manque de temps.

Quelques faits liés au temps

Certains faits ne sont pas contestables : ce sont des vérités absolues. L’une des certitudes de la vie est que dans une journée, il y a 24 heures, 1 440 minutes et 86 400 secondes. Ce que l’on décide d’en faire nous appartient. Tout est une question de choix, ne l’oubliez pas!

  • Vous avez choisi de faire une carrière professionnelle? C’est parfait!
  • Le rôle de mère vous comble et vous décidez de prioriser votre famille? C’est tout aussi parfait!
  • Vous vous levez plus tôt que la marmaille pour vous entraîner? Tant mieux!
  • Vous préférez bouger le soir quand elle est couchée? Super!
  • Le soir, vous le consacrez à vos téléromans? Excellent!
  • Vous choisissez d’acheter des plats préparés pour passer plus de temps avec ceux qui vous sont chers? C’est une super idée!
  • Peu importe votre choix, assumez-le et prenez-le pour les bonnes raisons! Vous êtes le maître de votre temps, ne l’oubliez pas!

Le temps mis à notre disposition nous est compté. Pourquoi donc se battre contre lui ou remettre à plus tard ce qu’on sait qui est bon pour nous? Ne voyez pas cette affirmation comme quelque chose de négatif ou de défaitiste, mais entrevoyez surtout toutes les possibilités qui s’offrent à vous afin de vous réaliser pleinement et en toute conscience. C’est la clé!

Le temps vous appartient et il est précieux. La seconde qui vient de passer ne reviendra plus, en êtes-vous conscient? À vous de décider ce que vous ferez de la prochaine, tout comme les 86 399 autres à votre disposition pour les 24 prochaines heures!

Faites de votre temps un allié, pas un adversaire!

Dans l’ère actuelle, le temps est devenu une denrée rare. Il est presque rendu un concept intangible et futile. Pourtant, dans un passé pas si lointain, personne ne se plaignait de ne pas en avoir assez!

On faisait avec ce qui était mis à notre disposition afin de lui rendre justice. L’horaire qu’on se créait dépendait des heures d’ensoleillement et au final, tout était accompli. Soyez sans crainte, il n’est pas question ici de remettre en cause l’arrivée des technologies. Il s’agit plutôt de faire voir des perspectives différentes, avec, au final, le même nombre d’heures dans une journée.

Lisez ce qui suit afin de mettre cette perspective en place et finalement rendre votre gestion du temps plus simple que vous le croyez!

1. Vous avez la chance de vivre dans un monde de liberté aux possibilités infinies, soyez conséquent!

Ces dernières nous orientent vers la latitude des choix, ce qui est un privilège en soi. Cependant, il faut faire attention de ne pas s’y perdre. Comme le dit le dicton : trop, c’est comme pas assez!

Afin d’éviter de s’éparpiller, mettre en lumière ses priorités de vie est essentiel.

  • Quels sont vos intérêts premiers?
  • Avec qui voulez-vous passer du temps de qualité?
  • Quel est le nombre d’heures par semaine que vous désirez attribuer au travail, aux loisirs, à la famille, à votre couple, à l’activité physique, à vous-même de façon solitaire?
  • Quelle place occupe le sommeil dans votre vie? Croyez-vous que ce besoin est suffisamment comblé? En avez-vous besoin davantage?

2. Assumez vos choix.

La beauté de la chose, c’est que rien n’est permanent. Tout bouge, tout évolue. Rien n’est statique et tout peut changer en fonction des besoins. Tant que chaque décision est prise pour les bonnes raisons, tout peut être malléable. En conséquence, n’ayez pas peur de faire des choix et de les assumer. Le doute et l’incertitude ne mènent jamais à une expérience bénéfique et mieux vaut assumer pour s’ajuster au besoin que de vivre dans les suppositions. Si le temps a l’habitude de vous filer entre les doigts, mettez ces trucs en application :

– Chaque jour, prenez une décision bénéfique en lien avec votre horaire.

Pensez à vos priorités de vie et mettez-les de l’avant.

Si vous désirez passer plus de temps avec vos enfants, diminuez votre temps d’écran ou proposez un souper pique-nique sur le terrain pour discuter en famille. Faites-leur la surprise d’aller les chercher à l’école et restez au parc avant le retour à la maison. Pas de changement, pas d’agrément!

– Pensez à vous

Sachant que vous êtes le seul maître de votre temps, pensez à vous et planifiez votre temps sans vous dire que c’est égoïste de le faire. Sans nous en rendre compte, nous avons développé l’habitude de ne pas s’accorder la priorité. Parce que notre ère actuelle prône le “on n’a rien pour rien” ou le “no pain, no gain”, il est facile de suivre cette voie orientée vers l’oubli de ce qui prime pour nous. Vous verrez, en ayant conscience de vos priorités et en les mettant à l’avant-plan, le temps vous sera plus accessible.

– Ayez du plaisir à penser à vous et à votre horaire

À défaut de répéter, toute action posée pour les bonnes raisons a un impact positif sur le temps qui nous est accordé. En contrepartie, si elle est posée “juste parce que”, le bienfait ne sera pas le même. En étant assez honnête envers vous-mêmes, vous trouverez du plaisir à cette démarche et serez en paix avec vos choix.

3. Faites une rétrospective régulièrement

Comme mentionné précédemment, tout bouge. Vos besoins changent et ceux de votre famille aussi. En conséquence, une mise à jour de vos priorités peut grandement aider à orienter vos décisions quant à l’usage de votre temps. C’est tout à fait normal et sain de le faire. Ajoutez-y un peu de plaisir et le tour sera joué!

Categories Pensez mieux

Vous manquez de temps? Lisez ceci!

Vous aimeriez faire plus d’activité physique, faire de la méditation ou cuisiner davantage, mais vous manquez de temps? Essayez ces quelques trucs pour apprendre à être plus efficace, mieux organisé et plus productif afin de libérer quelques heures chaque semaine, heures que vous pourrez enfin consacrer à votre mieux-être (ou à toute autre chose qui vous tient à cœur).

1) Établir une routine

Les petites tâches récurrentes (le ménage, la vaisselle, le lavage, etc.) occupent de l’espace dans votre cerveau, ce qui le surcharge et entraîne du stress. Il reste alors moins de place pour réfléchir clairement et s’affairer à des tâches plus complexes et plus importantes. En établissant une routine claire, vous déchargez votre cerveau de ces tâches banales et saurez exactement quand et quoi faire.

Vous pouvez, par exemple, choisir de faire un lavage chaque matin, que vous mettrez à la sécheuse au retour du travail. Vous pourrez plier chaque soir une seule brassée que vous rangerez le lendemain matin juste avant de vous habiller.

Insérez les tâches ménagères (d’environ 15 minutes chacune) dans votre routine hebdomadaire : la salle de bain du 2e le mardi soir, la balayeuse le jeudi soir, l’époussetage le lundi… De cette façon, vous libérez vos week-ends et répartissez équitablement les tâches dans votre horaire.

N’hésitez pas à modifier vos routines et vos systèmes pour les optimiser. Vous vous rendez compte que passer la balayeuse le vendredi est une perte de temps parce que les enfants passent le week-end à entrer et sortir de la maison? Échangez avec la tâche du lundi, simplement! Et pourquoi ne pas déléguer certaines tâches aux autres membres de votre famille?

2) Éliminer les voleurs de temps

Les voleurs de temps sont ces petites activités inoffensives que vous faites de façon inconsciente et qui vous grugent un temps fou. Facebook vient en tête de liste. Sans vous en rendre compte, vous venez de perdre 20 minutes à regarder des photos de chat ou des vidéos de futur chanteur vedette, et ce, plusieurs fois par jour. Si vous ne vous sentez pas prêt à quitter la plate-forme pour de bon (il est vrai qu’elle a ses bons côtés), prévoyez une plage horaire pour la consulter et respectez-la.

Un autre voleur de temps : les courses. Réduisez au minimum vos visites à l’épicerie en planifiant vos repas pour la semaine (ou plus réalistement une partie de la semaine). Ces 20 à 30 minutes que vous prendrez chaque dimanche pour choisir les repas que vous cuisinerez et faire votre liste d’épicerie, vous fera économiser temps et argent. Pensez-y, un arrêt à l’épicerie après le boulot peut vous prendre jusqu’à 45 minutes (détour, stationnement, va-et-vient, choix du repas, attente à la caisse…). Si vous sautez cette étape trois fois dans la semaine, vous gagnerez plus de deux heures. Vous gaspillerez moins (en oubliant que vous avez déjà des épinards à la maison) et épargnerez davantage sur les achats compulsifs.

Le troisième voleur de temps : les amis collants. Vous savez, ceux qui vous appellent chaque jour pour savoir ce que vous mangez pour souper ou pour vous raconter ce que leur belle-sœur a fait de terrible? Ceux-là mêmes qui vous textent 5 fois par jour et qui débarquent à l’improviste un mercredi soir à 17 h 15. À se demander où ils prennent le temps pour vous envahir de la sorte. Ce n’est pas toujours facile de fixer des balises, mais il est possible de leur faire comprendre gentiment que vous n’êtes pas toujours disponible. Dites-leur que vous leur téléphonerez au moment où ils auront toute votre attention. Ne répondez pas au téléphone ou aux textos si vous êtes déjà occupé ou si vous avez planifié autre chose.

Les courriels sont d’autres voleurs de temps. La plupart des entrepreneurs à succès vous diront de prendre vos courriels de 2 à 3 fois par jour maximum. Utilisez 2 adresses courriel (une pour les courriels importants et l’autre pour les infolettres, les promotions, les blogues, etc.). Bloquez du temps chaque jour pour y répondre. N’hésitez pas à utiliser les fonctions de votre gestionnaire de courriel (suivi, fait, important…). Il est aussi possible de mettre des dates de rappel sur vos courriels. Exemple : vous recevez votre facture d’électricité par courriel. Vous lui associez rapidement une date de rappel (la veille de la date du paiement dû) et vous l’oubliez jusque-là. Est-ce qu’on doit vider notre boîte de courriels chaque jour? Certains ne jurent que par cette technique, alors que d’autres y voient une perte de temps. À vous de voir ce qui vous convient.

La télévision et la navigation aléatoire sur Internet sont aussi des voleurs de temps dont il faut se méfier.

3) Faire des listes

Faire des listes libère l’esprit. Ce peut être la liste d’épicerie, de tâches à faire, de choses que vous voulez réaliser dans l’année, de facettes de votre vie que vous voudriez améliorer, etc. Chaque jour, regardez votre liste de choses à faire et choisissez d’en accomplir trois. Selon plusieurs gourous de l’efficacité, trois est le chiffre magique. N’accomplissez que trois choses (les plus importantes) de cette liste et vous aurez le sentiment du devoir accompli. Sentiment qui vous permettra de rester motivé le lendemain.

4) Bloquez des plages horaires

Les to-do-lists c’est bien, mais encore faut-il savoir les utiliser et surtout les accomplir. Priorisez les tâches les plus importantes et insérez-les dans votre horaire. Si vous souhaitez, par exemple, écrire un livre, établissez un moment que vous consacrerez à cette tâche. Il s’agit de la technique des grosses pierres. Imaginez un vase à l’intérieur duquel vous devez insérer des cailloux (qui représentent vos tâches à faire). Si vous y glissez d’abord les petits cailloux (petites tâches), vous peinerez à rentrer les gros cailloux. Au contraire, en insérant les gros cailloux en premier, les petits cailloux trouveront facilement une place à travers les gros. On planifie donc son horaire autour des grosses tâches.

5) Se connaître davantage pour mieux se servir

Savez-vous quelles sont les heures où vous êtes le plus concentré? Celles où vous êtes le plus énergisé et celles où vous peinez à lire une phrase? Chaque personne a son propre cycle de productivité. L’important est de connaître le vôtre et d’adapter votre horaire en fonction de celui-ci.

Pour l’évaluer, chaque heure, pendant 2 ou 3 jours, notez sur 10 votre niveau de concentration, d’énergie et de fatigue. Vous pourrez ensuite faire un petit graphique qui vous permettra de voir à quel moment de la journée vous devriez faire vos tâches complexes, vous entraîner ou vous reposer.

6) Le multitâche, oui, mais…

Il a été prouvé que de faire plus d’une tâche à la fois était moins efficace que de se concentrer sur une seule. Que la plupart des gens faisaient moins bien lesdites tâches et ne gagnaient en fin de compte pas vraiment de temps. Ce principe est tout à fait vrai pour les tâches complexes, qui demandent de la réflexion ou de la créativité (écrire, calculer, dessiner…).

Toutefois, le multitâche peut s’avérer très pratique pour les tâches simples automatisées (conduire, par exemple). Vous êtes pris dans le trafic plus d’une heure chaque jour? Profitez du moment pour faire une réunion téléphonique ou écouter un podcast. Pourquoi ne pas apprendre l’espagnol entre deux sorties d’autoroute? Vous devez conduire votre plus grand à son cours de karaté? Profitez de l’heure d’attente pour répondre à des courriels, faire des courses dans les alentours ou enfiler un 5 km de jogging.

7) L’organisation familiale

Avec les repas, les rendez-vous, les anniversaires, les cours de natation et les journées pyjama de la garderie, vous ne savez plus où donner de la tête. Vous pouvez choisir les méthodes traditionnelles comme les calendriers de frigo, les agendas ou encore les organisateurs familiaux (que l’on retrouve généralement dans les papeteries et les grandes surfaces), ou encore passez en mode 2.0 et utiliser une application qui vous aidera à gérer votre famille.

L’appli Cozi en est une assez populaire. L’interface est en anglais seulement, mais les tâches et les événements que vous y ajouterez seront dans la langue de votre choix. Le principe est simple : chaque membre de la famille possède une version de l’application sur son mobile (tablette ou ordinateur) et partage le même mot de passe familial. Chaque membre peut assigner des tâches, ajouter un élément à la liste d’épicerie ou de course, ajouter une tâche personnelle et insérer un nouvel événement dans le calendrier familial. Pour chacun des évènements, on peut choisir qui y participera et programmer une alarme. Il devient ainsi plus simple de planifier l’agenda de tout le monde et de rester informé des changements.

8) Non à la procrastination!

Voilà un défi pour plusieurs. Remettre à plus tard est une habitude qui embourbe notre vie. Même si la tâche vous semble ardue, ennuyante ou colossale, retroussez-vous les manches et faites-la maintenant. Une fois terminée, vous serez satisfait du travail accompli et votre esprit sera libéré.

Une étude a démontré que l’on considérait notre « moi futur » comme un étranger. Ce sont les mêmes parties du cerveau qui sont sollicitées lorsqu’on parle des autres et de notre future personne. Pas étonnant que l’on soit enclin à lui refiler nos tâches ingrates. Pour contrer ce phénomène : faites l’exercice de vous imaginer dans quelques semaines, mois, années. Serez-vous moins fatigué? Plus motivé? Vous pouvez même utiliser une application de vieillissement (aging booth) pour rendre le tout encore plus réaliste. Désirez-vous vraiment mettre sur les épaules de votre future personne une tâche que vous pourriez accomplir maintenant? Qui sait dans quel état vous serez le moment venu (enrhumé, monoparental, endeuillé, etc.). Suggestion de lecture : Avalez le crapaud de Brian Tracy.

9) D’autres petits essentiels

Il existe des dizaines et des dizaines de trucs pour mieux gérer sa vie. En voici quelques-uns qui pourraient vous être utiles un jour ou l’autre : apprendre à dire non, savoir déléguer, prendre des pauses régulièrement, clarifier ses objectifs et ses priorités (mais demeurer flexible sur les moyens de les atteindre), prendre le temps de mettre sur papier ses objectifs de vie (sans tenir compte de l’argent, de notre situation familiale, des contraintes géographiques ou physiques).

Ne tentez pas de tout changer en un jour. Le changement (surtout lorsqu’il touche des sphères de notre vie aussi importantes) est un processus. Chaque jour, améliorez votre routine et votre système. Faites un pas à la fois et assurez-vous que votre famille vous suit! Et profitez bien du temps que vous aurez réussi à libérer!

Evaluations Google
5.0
js_loader