Categories Bougez mieux

L’art de combiner les bonnes activités physiques pour en retirer tous les bienfaits

Le mouvement, c’est la santé, c’est bien connu. Mais comment savoir si les activités physiques que nous pratiquons sont assez complètes pour répondre à tous les besoins de mouvement de notre corps?

Est-ce que courir trois fois par semaine comble tous ces besoins? S’entraîner en salle ou jouer au hockey régulièrement est-il suffisant?

Comment choisir nos activités physiques afin d’entretenir de façon optimale notre merveilleuse machine?

Notre corps a des besoins spécifiques de mouvement, qui se divisent en trois catégories :

  • Les habiletés cardio-vasculaires respiratoires
  • Les habiletés musculaires et
  • Les habiletés motrices globales.

Les activités que nous pratiquons doivent mettre à l’épreuve ces trois types d’habiletés si nous souhaitons améliorer et conserver nos aptitudes physiques le plus longtemps possible.

Alors, voyons en détails en quoi consiste ces habiletés.

Les habiletés cardio-vasculaires et respiratoires

Ah! Le fameux cardio. Notre cœur et nos poumons ont besoin d’être sollicités régulièrement. Les sports qui demandent un apport important en oxygène et en énergie stimulent l’ensemble de notre système : les rythmes cardiaques et respiratoires accélèrent, le sang et la lymphe circulent plus facilement.

L’entraînement cardio-vasculaire et respiratoire augmente l’efficacité du corps en lui offrant une meilleure oxygénation, une meilleure répartition de l’énergie, un cœur plus fort et performant, une capacité respiratoire accrue, etc.

La vitesse et l’endurance font partie de ces habiletés.

Bien sûr, il faut fournir un effort, peu importe l’activité choisie. Jouer au soccer en restant au centre du terrain et en attendant le ballon, ce n’est pas très rentable!

L’entraînement par intervalles est un moyen très efficace d’améliorer nos capacités cardio-respiratoires. En savoir plus sur l’entraînement par intervalle.

Comment savoir si l’activité que nous pratiquons fait appel à nos habiletés cardio-vasculaires et respiratoires?

  • Nous sommes essoufflés.
  • Notre cœur accélère.
  • Notre peau rougit.
  • Nous avons chaud.
  • Nous produisons de la sueur.

Quelques activités qui sollicitent principalement nos habiletés cardio-vasculaires et respiratoires

  • Course à pied
  • Marche rapide ou nordique
  • Ski de fond
  • Vélo et spinning
  • Natation
  • Hockey
  • Tennis
  • Soccer
  • Aquaforme
  • Zumba
  • Boot camp
  • Etc.

Les habiletés musculaires

Des muscles forts, puissants, tonifiés et équilibrés contribuent au maintien d’une bonne posture. Un corps qui bénéficie d’un bon tonus musculaire est moins à risque de subir une blessure.

Les muscles n’ont pas besoin d’être gros pour être performants, alors on oublie les stéroïdes et autres boosts comme les brûleurs de graisses, les mélanges de boissons énergétiques et protéinées, etc.

Un entraînement en salle avec des poids libres ou encore des exercices au poids de corps suffisent amplement.

L’important est de varier les exercices afin de s’assurer que tout le corps travaille : les bras, les jambes, le dos, les abdominaux. Il est aussi primordial d’augmenter progressivement le nombre de répétitions, la durée et l’intensité s’il l’on souhaite s’améliorer.

Le corps s’adapte rapidement et un exercice qui nous semblait si difficile en début de parcours peut devenir complètement inutile après quelques semaines. Il s’agit du phénomène d’habituation.

La force, la puissance et l’endurance font partie des habiletés musculaires.

Comment savoir si l’activité que nous pratiquons fait appel à nos habiletés musculaires?

  • Nous avons une sensation de brûlure dans les muscles.
  • Nous sommes courbaturés les jours qui suivent (surtout au début).
  • Nous ressentons une fatigue musculaire au fur et à mesure que la séance progresse.

Quelques activités qui sollicitent les habiletés musculaires (attention de choisir une ou plusieurs activités qui entraînent les bras et les jambes)

  • Entraînement en salle (machine, élastique, poids…)
  • Gymnastique
  • Fitness et entrainement au poids de corps (push-ups, lunges, squats…)
  • Yoga et Pilates
  • Boxe (avec un extra cardio-vasculaire)
  • Ski alpin et planche à neige (spécifiquement les jambes)
  • Natation
  • Etc.

Les habiletés motrices globales

L’équilibre, l’agilité, la souplesse, la précision, la mobilité générale et la coordination sont des habiletés motrices qui facilitent une fonction optimale du corps, en plus de réduire de façon importante les risques de blessures.

Avec une meilleure proprioception — la perception de notre corps dans l’espace — et des réflexes aiguisés, nous avons moins de chance de glisser sur une plaque de glace, par exemple.

Ces habiletés permettent aussi d’être plus performants dans de nombreux sports, particulièrement ceux qui demandent beaucoup d’équilibre comme la gymnastique, la planche à neige et l’escrime, ou de la précision comme le baseball, le tennis et le tir à l’arc.

Comment savoir si l’activité que nous pratiquons fait appel à nos habiletés motrices globales?

  • Nous perdons parfois l’équilibre.
  • Nous avons besoin de concentration.
  • Nous échouons souvent.
  • L’activité est beaucoup plus difficile les yeux fermés (N’essayez pas ça! Imaginez-le seulement. Fermer les yeux pendant une randonnée de vélo n’est pas une bonne idée.).
  • Nous devons apprendre de nombreux mouvements.
  • Nous ressentons de l’étirement dans les muscles.

Quelques activités qui sollicitent les habiletés motrices globales :

  • Yoga, Pilates, tai-chi
  • Gymnastique
  • Arts du cirque
  • Unicycle
  • Planche à neige, planche à roulettes, planche nautique
  • Ski nautique
  • Surf et kite-surfing
  • Planche à pagaie (Stand-up paddle)
  • Slackline
  • Tir à l’arc
  • Arts martiaux
  • Etc.

Bien sûr, il existe des centaines d’autres activités que nous pouvons pratiquer pour améliorer et conserver nos habiletés physiques.

Combiner pour mieux régner

Afin de solliciter les trois catégories d’habiletés, nous devons pratiquer entre deux et trois types d’activités chaque semaine.

Le CrossFit est l’un des rares sports qui sollicitent toutes ces habiletés. Il s’agit d’une série d’épreuves physiques qui varie d’une séance à l’autre. Toutefois, cette activité n’est pas destinée à tous : elle est relativement dispendieuse, est très exigeante et n’est pas accessible partout. Il est toujours possible d’y aller à son rythme, assurez-vous d’être bien guidé.

En fin de compte, le facteur le plus important dans le choix d’une ou plusieurs activités demeure le PLAISIR! Si nous choisissons un sport qui ne nous plaît pas, nous pourrons rapidement dire adieu à la motivation et nous abandonnerons le projet subito.

Alors, choisissons des activités que nous apprécions, et pourquoi ne pas les faire avec des gens que nous aimons!

Voici quelques suggestions de combinaisons sollicitant les trois types d’habiletés :

  • Vélo – yoga
  • Natation – karaté
  • Arts du cirque — Zumba — entraînements au poids de corps
  • Boxe – planche à pagaie

Notre chiropraticien peut nous aider à mieux cibler les activités physiques en fonction de nos besoins et de nos préférences.

Il est d’ailleurs intéressant de se rappeler que les soins chiropratiques amplifient les bienfaits de l’exercice physique, optimisent la santé globale et aident à prévenir d’éventuelles blessures.

Categories Bougez mieux

Voici pourquoi la chiropratique est le meilleur ami des sportifs

Vous faites du sport parce que vous souhaitez remporter un championnat, parce que vous voulez garder la forme ou tout simplement parce que vous ne pouvez pas vous en passer. Quelle est la seule chose dont tous les sportifs ont besoin pour atteindre ces objectifs? Un corps en santé! Dans cet article, découvrez comment la chiropratique peut aider les sportifs de tous les niveaux.

Que vous soyez un athlète de haut calibre, un sportif-né, un amateur de sports extrêmes ou encore un sportif du dimanche, vous connaissez sûrement très bien votre pire ennemi : la blessure!

Saviez-vous que la chiropratique pouvait vous aider à soulager et à traiter vos blessures, à prévenir d’éventuels problèmes musculo-squelettiques et à améliorer vos performances sportives?

En effet, votre chiropraticien contribue au bon fonctionnement de votre corps et de votre système nerveux, vous permettant ainsi d’accomplir vos prouesses sportives (ou de tout simplement faire une balade familiale à vélo).

Voici les 8 raisons pourquoi tous les sportifs devraient confier leur corps à un docteur en chiropratique.

  1. La formation du chiropraticien. Le chiropraticien est formé (plus de 5000 heures de formation universitaire) pour évaluer, diagnostiquer et traiter les blessures sportives. Grâce à son doctorat universitaire de premier cycle, le chiropraticien est en mesure d’identifier la cause de vos douleurs et de vous proposer un plan de traitement adéquat. Il est aussi apte à prendre des radiographies et à les analyser. Ses connaissances approfondies en biomécanique et en anatomie le rendent très efficace dans le traitement et la prévention des blessures de nature sportive. Il peut aussi vous diriger vers un autre professionnel de la santé au besoin et travailler au sein d’une équipe multidisciplinaire.
  2. Des traitements sûrs, efficaces et uniques. Le chiropraticien est le seul professionnel de la santé à utiliser l’ajustement chiropratique comme outil principal. Cette manipulation articulaire permet de rétablir la fonction articulaire, d’améliorer la mobilité, de réduire les tensions musculaires et d’optimiser l’ensemble des fonctions du corps grâce à une action directe sur le système nerveux.
  3. Une boîte à outils bien garnie. Le chiropraticien utilise d’autres modalités de traitements pour bonifier ses interventions : mobilisations articulaires, techniques de tissus mous (Active Release Technique ou ART, Graston Technique, kinesiotaping, etc.), thérapies complémentaires (glace, chaleur, électrothérapie, ultrasons…) ainsi que des programmes d’exercices (réhabilitation, renforcement, prévention, posture, etc.).
  4. Traitement accessible et rapide. Nul besoin d’attendre 10 heures à l’urgence pour se faire dire qu’on souffre d’une entorse de la cheville. Votre chiropraticien peut généralement vous recevoir rapidement et faire les examens nécessaires pour diagnostiquer votre problème. Il pourra vous fournir les traitements et recommandations appropriés pour une guérison optimale, et ce, sans même avoir recours aux médicaments.
  5. Amélioration des performances sportives. Un athlète cherche toujours à « pousser la machine » plus loin. Mais encore faut-il le faire de la bonne façon. Grâce à l’impact de l’ajustement chiropratique sur votre système nerveux, votre corps est en mesure de mieux répondre aux différents stimuli. Les soins chiropratiques peuvent améliorer votre équilibre, vos amplitudes de mouvements, votre endurance, etc. En réduisant les inconforts et en optimisant les fonctions biomécaniques et neurologiques, les soins chiropratiques permettent à l’athlète d’utiliser le maximum de son potentiel.
  6. Prévention des blessures. Un corps qui fonctionne de façon optimale est un corps moins à risque de subir des blessures (traumatiques ou de surutilisation). Grâce aux ajustements chiropratiques, mais aussi aux diverses recommandations (exercices, posture, habitudes de vie), votre chiropraticien vous aide à être au sommet de votre forme, réduisant ainsi les risques de blessures et de traumatismes.
  7. Les meilleurs athlètes sont suivis en chiropratique. Tiger Woods, Sydney Crosby, Michael Kingsbury, Tom Brady, Joe Montana, Michael Jordan : ça vous dit quelque chose? Tous ces athlètes sont régulièrement suivis en chiropratique. Et pas seulement ça, ils en font aussi la promotion. Michael Kingsbury est d’ailleurs le porte-parole de l’Association des chiropraticiens du Québec. Alors si c’est bon pour eux, croyez-vous que c’est aussi bon pour vous?
  8. La chiropratique est présente dans les plus grands évènements sportifs. La chiropratique s’est jointe aux diverses équipes multidisciplinaires des athlètes de haut niveau il y a plus de 20 ans. Elle est présente dans les plus grands évènements sportifs comme les Jeux olympiques, les Jeux panaméricains, les Jeux paralympiques, etc. Les chiropraticiens offrent aussi leurs soins sur les circuits Ironman et dans les différents marathons. Toutes les équipes sportives professionnelles ont désormais un chiropraticien au sein de leur équipe médicale.

Alors, les sportifs, avez-vous vraiment besoin d’une raison de plus pour voir un chiropraticien?

Categories Mangez mieux

Recette santé instantanée : Ajoutez simplement de l’eau !

Votre corps est conçu pour être en santé. Et quand on parle de santé, la meilleure définition est la fonction cellulaire optimale. Si vous fournissez les éléments nécessaires au fonctionnement des cellules et que vous évitez les éléments toxiques, vous mettez toutes les chances de votre côté pour réaliser votre véritable potentiel de santé. Tout en haut de la liste des éléments essentiels : l’eau.

N’attendez pas d’avoir soif

L’eau joue un rôle crucial dans pratiquement toutes les fonctions de votre corps, notamment la digestion, la circulation, la respiration et la guérison. Si l’on souffre de déshydratation, on compte parmi les symptômes la constipation, les étourdissements, la fatigue et les problèmes de peau/cheveux/ongles.

Toutefois, il ne faut pas considérer l’eau comme un traitement contre la déshydratation ni comme un moyen d’éviter la constipation. L’hydratation doit plutôt faire partie intégrante d’un mode de vie sain. L’air n’est pas plus une cure contre la suffocation que l’eau en est une pour la soif. Idéalement, vous ne devriez que rarement, sinon jamais, ressentir la soif. Vous devez simplement boire de l’eau – en boire souvent.

Faites le plein

Le besoin quotidien en eau varie selon votre poids. En règle générale, on peut appliquer le principe suivant : consommez au moins 50 % de votre poids (en livres) en onces d’eau.

Cependant, toutes les eaux ne se valent pas. Vous devriez idéalement privilégier la consommation d’eau purifiée. Il est possible de débarrasser l’eau de votre robinet des éléments indésirables qui s’y retrouvent à l’aide, par exemple, d’un osmoseur.

Vous cherchez un moyen d’augmenter facilement votre consommation d’eau? Procurez-vous une gourde en acier inoxydable ou en verre; trouvez un modèle qui vous plaît et que vous aurez envie d’avoir avec vous en tout temps.

Et, comme si vous aviez besoin d’une raison supplémentaire pour consommer fruits et légumes en abondance : eux aussi regorgent d’eau et contribuent à l’hydratation de votre corps.

 

Categories Soyez Ajustés

Votre 6e sens est-il développé? (Cet article est 0% ésotérique)

Vous êtes-vous déjà imaginé devenir non-voyant ou malentendant? Certes, perdre la vue ou l’ouïe demanderait une grande adaptation, mais imaginez un instant perdre le sens qui vous permet de vous tenir droit, de mettre un pied devant l’autre et de faire n’importe quel mouvement. Impossible! C’est pourtant ce qui arrive à petit feu à la majorité des gens. Le mode de vie sédentaire mène à la perte d’un des sens les plus raffinés du corps humain : la proprioception. C’est peut-être votre cas. Lisez ce qui suit pour mieux comprendre ce qui se passe.

 

ProprioQUOI? Petit cours de neurologie 101

Avez-vous déjà glissé sur une plaque de glace sans comprendre comment vous avez fait pour ne pas tomber? Une bonne proprioception vous permet de vous rattraper en l’espace d’une microseconde pour éviter les catastrophes et les blessures. Ce sixième sens a pour fonction d’envoyer l’information très précise de la position de votre corps dans l’espace à votre cerveau. La précision est telle que chacune des articulations de votre corps est détaillée.

La transmission nerveuse de cette information se fait par l’entremise de petits capteurs dans les articulations : les mécanorécepteurs. C’est comme si vous aviez des mini GPS partout dans le corps, branchés directement à vote cerveau par des neurones transmetteurs. C’est aussi grâce à eux que l’être humain peut se tenir debout. Pensez-y un instant… Vingt-quatre vertèbres empilées en série et reposant sur votre sacrum. C’est un miracle que la colonne vertébrale puisse être maintenue en position verticale, contre la gravité! C’est sans doute aussi pourquoi le corps humain a jugé bon de placer 80 % des mécanorécepteurs dans cette structure complexe et raffinée qu’est la colonne vertébrale et les petits muscles profonds qui s’y attachent.

 

Le meilleur entrainement cérébral : activez vos mécanorécepteurs!

Pensez à la proprioception comme étant la nourriture de vos neurones. Bien sûr elles ont besoin de bons nutriments provenant de l’alimentation, mais elles ont surtout besoin de stimulation. Et tenez-vous bien, vos neurones sont stimulés quand vous bougez (et donc quand vous activez vos mécanorécepteurs!). Le style de vie sédentaire, la position assise statique et les postures recourbées font que la majorité des gens sont en manque de stimulation proprioceptive.

Souvenez-vous que la majorité des mécanorécepteurs sont dans la colonne vertébrale. Alors quand vous restez assis devant l’ordinateur, ils ne sont pas stimulés. Et comme les neurones fonctionnent sur le principe de « utilisez-nous ou perdez-nous », moins vous stimulez vos mécanorécepteurs, moins bonne est votre proprioception et moins efficace est votre cerveau à répondre aux mouvements de vos articulations… le cercle vicieux est enclenché!

 

Voici ce qui se passe au quotidien lorsque votre proprioception n’est pas assez développée

Que diriez-vous d’un GPS qui localise « à peu près »? C’est ce qui se passe pour votre cerveau : il n’a pas l’information complète de la position des différentes parties de votre corps. Ça rend la navigation plus laborieuse. Dans la vie de tous les jours, cela se traduit par une faible capacité à éviter les blessures (comme l’exemple de glisser sur la glace) et surtout une faible capacité à protéger les tissus délicats (muscles, ligaments, etc.).

Par exemple : Vous vous penchez pour soulever une boîte du sol. Votre cerveau doit avoir l’information exacte de la position de chaque vertèbre, de votre bassin, de vos genoux, etc. Si votre proprioception est adéquate, il sera en mesure d’activer tous les petits muscles stabilisateurs profonds du dos, de la ceinture abdominale et de la ceinture pelvienne pour protéger vos articulations (c’est-à-dire vos os, ligaments, tendons, autres muscles et même vos disques intervertébraux). Dans le cas contraire, si votre cerveau n’a pas la carte précise provenant des mécanorécepteurs, les chances de blessure sont très élevées. Les premières fois, vous ne ressentirez peut-être que de simples courbatures, mais en répétant l’expérience plusieurs fois, votre corps n’aura d’autres choix que de vous envoyer des signaux de douleur. Viendra peut-être même le jour où vous « barrerez » suite à ce que vous appellerez un « faux mouvement ».

 

Prévenez les blessures

Vous l’avez compris, les faux mouvements n’existent pas réellement. Quand la santé articulaire et musculaire est dysfonctionnelle et qu’il y a un déficit proprioceptif, le terrain est faible et un simple petit mouvement peut devenir un déclencheur de blessure. Malheureusement, c’est souvent à ce moment seulement que la majorité des gens décident de consulter un chiropraticien.

La prévention semble évidente quand il s’agit d’aller voir le dentiste même si vos dents ne sont pas douloureuses. C’est exactement le même principe avec la santé de votre système nerveux et de votre colonne vertébrale.

 

Imitez l’élite sportive

Les athlètes et les danseurs entrainent leur sixième sens à un niveau tel qu’ils développent des réflexes qui semblent surhumains. Ils ont seulement compris qu’une bonne proprioception, comme un muscle, peut se développer et doit être stimulée régulièrement.

« J’estime qu’au moins 90 % des athlètes les plus performants au monde utilisent la chiropratique régulièrement pour prévenir les blessures et améliorer leurs performances. »

– Sean Atkins, PhD

« Quand je suis en haut de la piste, de savoir que mon corps est en condition parfaite, grâce à la chiropratique, je peux alors me concentrer à 100 % sur ma descente. »

– Mikaël Kingsbury

« Je ne savais pas à quel point je pouvais m’améliorer jusqu’à ce que je consulte un chiropraticien. Depuis, j’ai fait des pas de géants autant mentalement que physiquement. »

– Michael Jordan

« Je consulte un chiropraticien depuis aussi longtemps que je puisse me souvenir. C’est aussi important pour mon entrainement que de pratiquer mon élan. »

– Tiger Woods

En tant que chiropraticiens, c’est notre travail de vous aider à retrouver une proprioception optimale. N’attendez pas d’avoir mal!

 

 

 

Evaluations Google
5.0
js_loader